Les muscles stabilisateurs; quoi, pourquoi, comment

On entend souvent l’expression “muscles stabilisateurs”. C’est quoi au juste? Tout d’abord, il n’y a pas de groupe musculaire qui s’appelle “les stabilisateurs”. Chaque muscle dans le corps a une ou plusieurs fonctions et ces fonctions peuvent être différentes dépendamment du mouvement effectué et de la position du corps.

Ce que tu dois retenir

Lorsqu’on exécute un mouvement à l’articulation A, celui-ci est effectué par les muscles ayant action sur l’articulation A. Par contre, les muscles de l’articulation voisine B doivent travailler pour maintenir l’articulation B stable, sans quoi le mouvement de A affecterait aussi l’articulation B.

Lors de ce mouvement, les muscles B sont dits stabilisateurs et les muscles A, primaires. Les rôles s’inverseraient si le mouvement était fait à l’articulation B.

Ils doivent:

1) Fournir une base solide au mouvement

2) Garder une bonne posture

3) Prévenir les blessures à long terme

Ils maintienent donc les articulations bien positionnées lorsqu’un mouvement est effectué

Stabilisation de l’articulation voisine

Prenons l’exemple d’un biceps curl. Dans ce cas-ci, les muscles principaux sont le biceps brachial et le brachial antérieur car ils fléchissent le coude. Puisque le bras est attaché à l’épaule, celle-ci doit être bien positionnée et stabilisée afin de procurer une base solide pour fléchir le coude. Les muscles qui fixent l’omoplate et l’épaule sont donc dits stabilisateurs lors d’un biceps curl, mais peuvent être des muscles principaux lors du mouvement de tirade par exemple.

Dans cet exemple, l’articulation voisine au mouvement doit être stabilisée et les muscles de cette articulation deviennent temporairement des stabilisateurs pour la durée de l’exercice.

Stabilisation de l’articulation à laquelle se déroule le mouvement

Pour un mouvement plus complexe, soit le squat, les muscles principaux sont les quadriceps, les fessiers et les ischio-jambiers et ceux qui stabilisent le mouvement agissent à la même articulation que les muscles principaux, par exemple pour maintenir le genou aligné.

Pourquoi stabiliser?

Tel que mentionné plus haut, maintenir stabilisées les articulations impliquées et voisines au mouvement est très important pour réduire le risque de blessure et pour pouvoir développer davantage de force aussi. Si la base n’est pas stable, un maximum de force ne peut être développé, donc un moins grand potentiel de développement musculaire.

 

Le corps, comme cette grue, doit être bien stabilisé, stable et soulever une charge qui respecte ses limites. Si tel est le cas, pas de blessures, pas de problèmes.

Soulever trop lourd par rapport à la capacité de stabilisation des articulations voisine au mouvement implique que ça va craquer comme cette grue!

Entraînement des muscles stabilisateurs

Dans la plupart des cas, les muscles plus faibles qui n’arrivent pas à stabiliser une articulation peuvent être travaillés par des mouvements de musculation traditionnels. Suite à une blessure la stabilisation de l’articulation doit se travailler de façon plus spécifique mais une chose qui est certaine, c’est que les muscles stabilisateurs ne se travaillent pas en essayant de maintenir un équilibre le plus précaire possible.

Bref, avec un programme d’entraînement bien organisé et un bon choix d’exercices, la force augmente dans le gym, se transfère hors du gym, les risques de blessure sont minimisés et la posture est améliorée. Quoi demander de plus!

LES ARTICLES RÉCENTS

  • 6 collations hautes en protéines
  • Comment réussir un muscle-up en 4 étapes
  • Protéines 101: Combien et pourquoi
  • Comment perdre 8 livres en une semaine
  • Accélérer la perte de gras avec des "finishers"
  • Des trucs pour des gains constants: la base
Partage et aimes si ça t'aide!